Le Gouvernement a fait de la simplification et plus particulièrement la dématérialisation son cheval de bataille mais les résultats se font attendre.

La dématérialisation peine à atteindre ses objectifs

Le Gouvernement a fait de la simplification et plus particulièrement la dématérialisation son cheval de bataille a déclaré Jean Maïa, directeur de la DAJ (Direction des affaires juridique de Bercy).
C’était le 10 juin dernier, lors d’une conférence organisée par la Gazette des Communes.

La réaction du public ne s’est pas fait attendre. Les acheteurs ont témoigné de la difficulté à dématérialiser.

  • Non seulement la couverture numérique n’est pas terminée mais toutes les collectivités ne sont pas à jour dans ce domaine.
  • Par ailleurs certaines entreprises ne possèdent toujours pas de catalogue électronique.

Ces réactions confirment les chiffres dévoilés par l’observatoire de l’achat public (OAP). Aujourd’hui seuls 11% des marchés sont dématérialisés. L’objectif fixé était de 50% en 2010.

En savoir plusCommande publique : la dématérialisation en panne ? (Gazette.fr)

PME et marchés publics : l’accès à l’information est déterminant

François Asselin, Président de la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME), reprend les points essentiels qui faciliteront l’accès des PME aux marchés publics.
Il site bien sûr les grands thèmes du moment :

  • le principe d’allotissement
  • le soutien de l’économie et des emplois locaux
  • le médiateur des marchés locaux

Mais l’accès à l’information reste, selon lui, un élément déterminant. Il rappelle le partenariat mis en place avec France Marchés et le travail effectué, il y a quelques semaines, au Salon Planète PME. Cela a permis à des entreprises de rencontrer des spécialistes mais aussi des acheteurs publics rappelle François Asselin.

En savoir plusL’accès à l’information est déterminant (Les Echos)

Le concours d’architecte est maintenu

Le premier Ministre l’a confirmé le 15 juin dernier : le concours d’architecte sera maintenu. Ce courrier envoyé à l’Unsfa (Union Nationale des Syndicats Français d’Architectes) par Manuel Valls rassure toute cette profession. Il rappelle « l’attachement de son gouvernement au principe du concours dans les marchés publics, garant de la qualité de la maîtrise d’oeuvre ».

En savoir plusOrdonnance marchés publics : Valls rassure les architectes (Batiactu)

source: francemarches.com