Qu’est ce qui fera bouger les acheteurs publics ? Qu’est-ce qui poussera les entreprises à se lancer dans les marchés publics ? La diffusion d’informations certainement.

Qu’est ce qui fera bouger les acheteurs publics ? Qu’est-ce qui poussera les entreprises à se lancer dans les marchés publics ? La diffusion d’informations certainement.

Bercy vient de publier le guide des bonnes pratiques à l’attention des entreprises. En partenariat avec plusieurs associations de professionnels, il reprend notamment des points tels que la négociation, les groupements d’entreprises non solidaires et bien évidemment le marché public simplifié (MPS).

Bercy tente également de changer l’attitude des acheteurs publics vis-à-vis des PME. Le ministère met en avant le dialogue à travers le sourcing. Cette pratique permet aux acheteurs, en toute légalité, de repérer les entreprises innovantes.

En savoir plus : Un geste pour rendre les marchés publics plus accessibles (LesEchos.fr)

L’accès des PME aux marchés publics

Le Sénat a mis en place une mission commune d’informations sur la commande publique. Elle a pour objectif de proposer au gouvernement des pistes de travail afin de favoriser l’accès des PME aux marchés publics. Le ministre de l’Economie partage cette volonté. Jean Maïa, directeur des affaires juridiques des ministères économiques et financiers (DAJ) est revenu sur quelques points de ce rapport.

Le premier concerne le sourcing. Considéré à tort par beaucoup d’acheteurs comme un délit de favoritisme, il est rarement mis en place, limitant d’autant le dialogue.

Autre point sensible soulevé par le directeur de la DAJ : le concours d’architecte. Un concours qui devrait se maintenir selon les dernières déclarations du gouvernement.

En savoir plus : Le directeur de la DAJ apporte des précisions à la mission sénatoriale d’information sur la commande publique (Localtis.info)

La ville de Bastia soutient les PME locales

La ville de Bastia se bat. Elle se bat pour préserver ses PME de la concurrence européenne. « La Commission Européenne a eu dans le passé trop tendance à favoriser le moins-disant, à préférer les gros par rapport eux petits, à ignorer les liens avec les territoires … » explique Henri Malosse, Président du Conseil Economique et Social Européen lors d’un séminaire à Bastia.

Les élus de cette région ont lancé, afin de soutenir les petites entreprises locales, une plate-forme numérique d’accès en temps réel pour toutes ses entreprises.

Par ailleurs, la Corse prévoit que 30% des montants d’un chantier soient payés dès la passation d’un marché en commande publique.

En savoir plus : Le directeur de la DAJ apporte des précisions à la mission sénatoriale d’information sur la commande publique (Localtis.info)

source: francemarches.com